Freddie Barbera, Photographe lyon, Lyon, Photographe, Portrait, Entreprise, Produit, Culinaire, Retouche

THÉMATIQUE : La photo culinaire

J’entends souvent des personnes me dire : « la photo culinaire c’est que des trucages ! » « Tout est faux c’est même pas mangeable ! ». Alors vous avez peut-être vu un reportage à sensation ou un article sur un blog qui disait que la photo culinaire c’était comme ça, mais je vous arrête tout de suite : non ce n’est pas que ça !

La réalité

Je ne vais pas nier que ça existe mais ça serait comme dire que tous les cyclistes sont dopés. Y en a, ça existe, mais ce n’est clairement pas la majorité. Tout simplement parce que si je dis au chef d’un restaurant étoilé que je vais remplacer son émulsion de yuzu par de la mousse à raser il va vraiment mal le prendre. Et puis au-delà de ça, on ne fera jamais mieux que l’original. Certes parfois c’est moins pratique, comme prendre en photo de la crème glacée par exemple, certains photographes utilisent des astuces pour remplacer la glace par autre chose. Mais pour moi l’authenticité est importante, et c’est là le vrai travail du photographe culinaire : sublimer l’ordinaire.

L’art des choses bien faites

Récemment j’ai pris en photo des sandwichs pour un client, des produits assez classiques et fait en grande quantité. Je me suis rendu dans l’entreprise qui les produisait pour faire le shooting et quand on m’a montré le premier sandwich que je devais prendre en photo j’ai compris que ma spécialisation de photographe culinaire allait servir. C’est une entreprise qui produit des centaines voir des milliers de sandwichs par jour, alors l’esthétique c’est pas vraiment leur problème.

Pour le shooting j’ai donc repris un à un les sandwichs que nous allions photographier, j’ai sélectionné chaque ingrédient avec minutie, placé certains éléments à la pince à épiler, mis des cure-dents pour que rien ne bouge, et au final j’ai passé entre 5 à 10 min rien que pour préparer le sandwich contrairement au 10sec de l’employé qui était avec moi.

Ce sont donc exactement les même ingrédients mais bien agencés, choisis, préparés pour une photo, c’est ça le vrai travail du photographe culinaire.

 

Être photographe culinaire c’est donc avoir le sens du détail, être perfectionniste et savoir mettre en valeur chaque ingrédient avec (à mon sens) le plus d’authenticité possible.

 

Pour en savoir plus sur ma vision de la photographie culinaire, vous pouvez lire mon interview sur le site www.prontopro.fr/blog/la-delicieuse-interview-dun-photographe-culinaire/

Si vous souhaitez découvrir quelques photographes culinaires talentueux, je vous invite à lire mon post sur les photographes culinaires à découvrir

Leave a reply