Logiciel photo

Quel logiciel photo choisir ?

Des logiciels, il en existe beaucoup mais encore faut il savoir lequel est le plus adapté à votre pratique de la photo. Je vais donc passer en revu quelques logiciels connus et moins connus, puis vous détailler les points forts et les points faibles de chacun.

 

Les logiciels :

 

  1. Lightroom Classique

Certainement le logiciel le plus connu des photographes. C’est le logiciel dédié à la photo d’Adobe, le gros mastodonte de la création. Anciennement rattaché à Photoshop, Lightroom est devenu un logiciel à part entière même si il utilise les mêmes fonctions que son grand frère. Alors pourquoi utiliser Lightroom ? Tout simplement pour sa gestion de la bibliothèque et sa rapidité d’exécution. Il est très facile d’organiser ses photos avec des notes, des couleurs, tag, géolocalisation, ou même par personne (détection de visages impressionnante mais très pas utile et surtout hasardeuse). Vous pouvez faire plusieurs bibliothèques en fonction de vos domaines de photos, et vous pouvez appliquer un réglage facilement sur toutes une série de photos grâce aux presets personnalisables.

 

Extrêmement intuitif, il est très facile à prendre en main même pour un débutant. Son association avec Photoshop en font des logiciels complémentaires car vous pouvez ouvrir votre photo dans Photoshop directement depuis Lightroom, la version retouchée sera directement sauvegardée dans votre bibliothèque Lightroom. C’est donc un très bon logiciel de traitement et d’organisation que vous devez coupler avec un logiciel de retouche.

Compatible Windows et MacOS, Adobe propose un abonnement “Photo”  pour 12€/mois comprenant Lightroom et Photoshop.

https://www.adobe.com/fr/products/photoshop-lightroom-classic.html

 

Les + :

– Gestion de la bibliothèque

– Utilisation de preset

– Rapidité de la post production

– Traitement par lot

– Association avec Photoshop

 

Les – :

– Import de vos photos obligatoire dans le logiciel

– Risque de pertes de données de classement/organisation en raison d’un déplacement de dossier ou d’une mise à jour de la bibliothèque puisque rien n’est sauvegardé dans le fichier de la photo mais dans un fichier bibliothèque LR (supprimez ce fichier et tout s’envole)

– Partage de bibliothèques fastidieux et parfois incompatible en fonction des versions.

 

  1. Bridge + Camera RAW (tri et traitement)

Bridge est un explorateur de fichier fourni par Adobe très performant qui vous permet de voir et de trier facilement tous vos fichiers, vous pouvez par exemple voir un fichier Photoshop sans avoir à l’ouvrir dans l’application. En plus de cela il vous permet de trier comme Lightroom vos fichiers et dossiers par note, tag, couleur, etc. Sans avoir à les importer dans le logiciel !

Bridge intègre Camera RAW pour le traitement des fichiers RAW, vous pouvez donc ouvrir vos fichiers directement depuis le logiciel et les traiter de la même façon que sur Lightroom. La différence ? Simplement une question d’habitude car ce sont exactement les mêmes paramètres.

Bridge est disponible pour Windows et MacOS, il est inclus gratuitement avec tous les abonnements Creative Cloud d’Adobe.

https://www.adobe.com/fr/products/bridge.html

 

Les + :

– Pas d’import à faire dans le logiciel

– Organisation facile

– Visionneuse Photoshop

 

Les – :

– Traitement par lot et preset moins intuitif que Lightroom

 

  1. Capture one (tri + traitement)

Logiciel peu connu du grand public mais très utilisé en studio, il commence à se faire de plus en plus connaître. Phase One qui est à l’origine de Capture One est aussi un constructeur d’appareils photos moyen format de studio (qui vont jusqu’à 40 000€), ils ont donc eu la bonne idée de faire leur propre logiciel adapté à des besoins de studio professionnel. Vous pourrez donc utiliser par exemple des outils très performants et complets pour shooter en mode connecté à un ordinateur (je reviendrai sur ce type de shooting dans un prochain article), ou pour faire visionner en direct la galerie photo à un collaborateur/client/directeur artistique via une page web sans qu’ils aient le logiciel.

La gestion de la post prod par calque où il est possible d’avoir des masques est complexe à prendre en main mais offre de très grandes possibilités.

Les qualités de ce logiciel sont légion si vous travaillez en studio (overlay, annotation pour la retouche, traitement de la couleur, etc…), un peu moins utile si vous traitez de grande quantités de photo.

Disponible sur Windows et MacOS, 349€ pour la licence perpétuelle ou abonnement de 24€/mois

https://www.captureone.com/fr-FR/

 

Les + :

– Très puissant et complet pour une post prod très fine

– Mode connecté complet avec gestion total de l’appareil

– Outils professionnels

– Gestion de la couleur

 

Les – :

– Peu intuitif

– Gestion de collection pas toujours très claire

 

  1. Photoshop

Logiciel de retouche par excellence, c’est LA référence de la retouche au point que “photoshoper” est devenu un terme courant. On ne le présente plus mais ces dernières années de nouvelles solutions se sont créée et Adobe enchaîne les bugs et les mauvaises idées, comme vouloir faire de la 3D dans un logiciel d’image 2D. C’est lourd, ça plante souvent et ce n’est vraiment pas fait pour ça. A l’instar d’Apple, ce n’est pas parce qu’un jour vous avez été le Roi que vous le resterez si vous prenez de mauvaises directions. Photoshop a un module de traitement par lot mais n’est utile que dans de rares occasions. Si vous devez faire un traitement sur plusieurs photos prenez plutôt Camera Raw ou Lightroom.

Disponible sur Windows et MacOS, formule d’abonnement d’Adobe à 12€/mois.

https://www.adobe.com/fr/products/photoshop.html

 

Les + :

  • Ultra populaire donc beaucoup de ressources (tuto, module externe, etc…)
  • Compatibilité avec la suite Adobe
  • Outils intuitifs et performant

 

Les – :

 

  1. Affinity Photo

Voilà enfin un sérieux concurrent pour Photoshop ! Sorti en 2015, Affinity photo fait de plus en plus d’adeptes ! Et c’est normal car il propose de nombreux outils bien différents de son homologue comme par exemple l’intégration de la fonction split frequency et du dodge & burn, deux outils de retouche puissants que l’on doit plus ou moins bidouiller à la main sur Photoshop. Ses outils de pinceau sont eux aussi bien plus aboutis que son concurrent donc parfaits pour ceux qui font du dessin numérique, d’ailleurs il existe une version spéciale iPad pour dessiner. Sur bien des aspects il est plus léger, plus rapide, beaucoup moins cher, donc pas étonnant que le roi commence à trembler du haut de sa tour d’ivoire. Je n’ai le logiciel que depuis peu donc je n’ai pas encore vu l’étendu de ses possibilités mais il semble très prometteur.

Disponible sur Windows, MacOS et iOS, 54,99€ pour la version ordinateur et 21,99€ pour la version iPad.

 

Les + :

  • Vraiment pas cher
  • Complet et bien pensé pour la photo
  • Outils de retouche pour photographe intégré (split frequency, Dodge&Burn)
  • Focus stacking performant
  • Brush bien plus perforante que Photoshop

 

Les – :

  • Nouvelle prise en main quand on a l’habitude de photoshop, donc petit temps d’adaptation.

 

  1. DxO Photolab (traitement)

J’ai déjà parlé de DxO dans mon article Comment bien choisir un objectif ? puisqu’ils réalisent de très bon test studio pour les capteurs et les objectifs. Étant bien présent dans le domaine de la photo, ils ont développé un logiciel de post prod accessible et qui semble performant. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester mais c’est un concurrent sérieux à prendre en compte.

Disponible sur Windows et MacOS, 129€ pour la version Essential et 199€ pour la version Elite

https://www.dxo.com/fr/dxo-photolab/

 

  1. Helicon (focus stacking)

Logiciel un peu à part mais il fallait que j’en parle car il n’a qu’une utilisation dans laquelle il est très performant : le focus stacking !

Qu’est ce que le focus stacking ?

C’est une technique qui consiste à prendre plusieurs photos d’un même sujet, sans changer le point de vue ni les réglages, mais en changeant la mise au point. Le logiciel va ensuite compiler toutes les photos et détecter automatiquement les zones nettes pour au final, avoir une photo entièrement nette. C’est un procédé beaucoup utilisé en macrophotographie mais aussi en photo de produit. Étant un procédé automatique, certains logiciels le gère mieux que d’autres.

Photoshop propose cet outils mais il n’arrive pas à la cheville d’Helicon, pendant que Affinity Photo propose un résultat quasi similaire.

Disponible sur Windows et MacOS, $115 pour la licence perpétuelle et peut s’installer comme plug-in pour Lightroom et Capture One.

https://www.heliconsoft.com/heliconsoft-products/helicon-focus/

 

  1. Set a light 3D Studio

Si vous êtes un amoureux du studio voilà un logiciel qui devrait vous ravir ! Il permet de faire des simulations de scène en 3D. Choisissez un modèle avec une posture, réglez vos flashs avec vos softbox/parapluie/gélatine coloré et observez le résultat ! C’est assez puissant et cela permet d’être moins dans l’improvisation et donc de gagner du temps lors de votre shoot si vous avez besoin d’un rendu précis. Cela peut aussi permettre de montrer un avant goût à vos clients. Au premier abord ça semble gadget mais beaucoup de photographe studio l’utilise pour les shootings complexes notamment avec des gélatines.

Disponible sur Windows et MacOS, 79€ la version Basic et 154€la version Studio.

https://www.elixxier.com/en/products/setalight3d.php

 

Voilà une présentation des différents logiciels que vous pouvez utiliser de façon professionnelle. Il en existe encore plein d’autres, comme Luminar qui se rapproche de Photoshop ou GIMP pour les amoureux des logiciels libres. En faite il faut que vous trouviez celui qui vous convient le plus, et qui soit dans votre budget, car certains offrent de nombreux outils mais encore faut-il que vous en ayez l’utilité.